Collège au cinéma propose aux élèves, de la classe de sixième à celle de troisième, de découvrir des œuvres cinématographiques lors de projections organisées spécialement à leur intention dans les salles de cinéma. Ainsi les collégiens se constituent, grâce au travail pédagogique d'accompagnement conduit par les enseignants et les partenaires culturels, les bases d'une culture cinématographique.

La participation à cette action repose sur le volontariat du chef d'établissement et des enseignants qui souhaitent y faire participer leurs classes, à raison d’une projection par trimestre environ.


Lucile Desoubrie 5ème B
« Collège au cinéma, ce que je n’aime pas, ce sont les sous-titrages quand c’est un film étranger, mais je m’y habitue ; ce que j’aime c’est la diversité des films car le choix est éclectique. En plus il permet des débats et de comprendre les sens cachés dans la mise en scène. »



Ses objectifs 

Former le goût, susciter les curiosités intellectuelle et artistique, le plus souvent en version originale, offrir des prolongements pédagogiques, veiller à l'accès du plus grand nombre d'élèves (3 Euro la place, bus compris) à la culture cinématographique, participer au développement d'une pratique culturelle de qualité.

Choix des films

Le CNC (centre national du cinéma et de l'image animée) est chargé de la coordination nationale du dispositif, et valide les propositions de programmation de films. Les profs de Saint-Joseph ne choisissent donc pas davantage que les élèves.

 

Autrement dit, en mettant en pâture et en vrac quelques axes pédagogiques possibles, Bashu le petit étranger permet de travailler la notion de censure, cependant que Le petit Prince a dit propose des questions de fond et de morale (euthanasie, liberté individuelle). Le Cameraman nous replonge dans les années 30, et fait découvrir les chapeaux cloches ainsi que les robes tubulaires. O Brother est parfait pour exploiter les différents plans cinématographiques, la musique américaine ainsi que les citations (Homère). Etc.

Les films proposés ne sont pas forcément bouclés par le happy end («fin heureuse», où tout est bien qui finit bien) traditionnel à l'américaine et offrent une qualité classée art et essai qui dépasse le formatage scénaristique grand public.

En faisant de la sémantique de l'image (en en donnant du sens), l''élève fait coup double : non seulement il enrichit son vocabulaire (lexique cinématographique, analyses descriptives des scènes phares), mais il délaisse sa naïveté de néophyte pour aiguiser son oeil de critique. Il accède à un discours de la nuance, devient spécialiste.
Le film de demain ? Scarlett O Hara, en rage, lève le poing vers le ciel et s'exclame : demain est un autre jour !                                         

Le responsable du dispositif,  Yann Jaunet

Pour en savoir plus : 

http://www.cnc.fr/web/fr/college-au-cinema

https://lenord.fr/jcms/pnw_5207/college-au-cinema

 

Dernières actualités

arbs

L'ARBS est partenaire de notre établissement pour la fourniture des manuels scolaires.L'inscription doit se faire avant... Lire la suite >

24
novembre
vendredi 24 novembre
Dernières photos
Collège Saint Joseph - La Salle 34, rue Saint Joseph BP 10062 59393 WATTRELOS CEDEX
Téléphone: 03.20.65.99.99 - Fax: 03.20.65.99.90